dimanche 11 septembre 2016

CULTURE : LE CROWDFUNDIND

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF 

RECOLTER DES FONDS POUR UN PROJET

#bulbintown #don #pret #investissement #business



Depuis de nombreuses années, je vois régulièrement des projets se monter grâce à ce type de financement. Sans être vraiment concernée je n'ai jamais été plus loin dans la réflexion autour du "crowdfundind" (traduction littérale "financement par la foule")

Il y a quelques jours, une follower "amie" IG a lancé sa campagne de récolte de fond sur le site Bulbintown.com et pour la première fois j'ai choisi de participer. Et surtout de me renseigner un peu plus sur le sujet que je survolais. 

J'écris cet article car il servira peut-etre à d'autres qui souhaitent donner mais qui hésitent encore, ou des entrepreneurs qui veulent se lancer afin de comprendre pourquoi des gens donnent et d'autres non.

Car cette follower "amie" IG qui s'appelle Nath alias @lounath_creations sur Instagram, je ne la connais pas. 
Je ne l'ai jamais vu et elle ne sait même pas à quoi je ressemble. 
Et pourtant, j'ai quand même participé à son projet les yeux fermés ...



Le début de l'histoire ...

Pour ma part, j'ai découvert le crowdfunding en 2008 avec la musique, souvenez vous des videos d'Irma sur youtube. Ok, ça y est j'ai la musique dans la tête 🎼 I'd like to tell you just a word, I am so sorry to disturb .... 🎶🎶  et maintenant je ne suis plus la seule 😂
Grégoire, Irma ou encore Joyce Jonathan sont les bébés de My Major Company - un label participatif. Seulement je ne me souviens pas si cela s'appelait déjà du crowdfunding.

Puis j'ai vu défiler par-ci par-là soit sur le net, les journaux, à la télévision des appels aux dons ou investissements pour des entreprises, des associations, des particuliers ...

Je m'y suis intéressée plus ou moins, j'ai aussi relayé la demande mais je n'ai jamais financièrement participé. 
Sur mon blog, je communiquais il y a quelques mois autour de l'ouverture du centre ludo-creatif "LE KER" à Vannes, je sollicitais d'ailleurs votre bonté. 

Sur Instagram en début d'année, je postais une photo des Homoalgus en précisant que l'artiste avait besoin d'argent pour que son projet voit de nouveau le jour au sein des marais de Séné. 


Tout en passant devant La Cabane des Poissons Rouges à Saint-Gildas de Rhuys qui était en pleine campagne de récolte de fonds pour réaménager la cuisine.



Il existe à ce jour, plusieurs sites de crowdfunding et sont souvent spécialisés. Un sera plutôt pour les artistes, l'autre pour les Bretons, ou pour les start-up ...

Bref, malgré mon intérêt tout relatif pour ce mode de financement ... Je n'ai jamais donné un seul centime. 

Alors pourquoi celui-ci ???? 

Tout simplement car je me suis sentie impliquée. 

Et oui cette nana Nath, a réussi à me (nous) tenir en haleine autour de son projet. Je suis sur Instagram depuis Decembre 2015 et on se suit depuis le début. Le plus innocemment du monde, elle a posté les photos de son parcours d'entrepreneuse du balbutiement à l'aboutissement (car oui j'y crois dur comme fer) au milieu de ses photos d'escapades Bretonnes et de ses créations culinaires. Sans suivre aucune méthode marketing quelconque, je suis certaine que d'autres comme moi ont été séduits. Et ont certainement déjà donné.


Son projet parlons en 

Nathalie et Marc, son associé, ouvriront en Décembre 2016 à Vannes au 17-19 rue St Guenhaël:
   

Les Mots Gourmands 

L'alliance inédite d'une libraire originale et d'un salon de thé cosy au coeur du centre historique de Vannes.


Pour plus d'information et participer financièrement n'hésitez pas à cliquer sur le lien suivant : Les Mots Gourmands

Ce lien vous dirigera directement sur leur page sur "Bulb In Town" c'est le site de crowdfunding qui les soutient et j'avoue que pour avoir visité plusieurs sites de financement participatif celui-ci est particulièrement bien fait.
J'ai été conquise par la présentation du projet, les bios, la touche d'humour ... Je n'en dis pas plus car il faut aller voir de vous même en cliquant sur le lien précédent 😉

De la simple visite au don

Je rappelle en passant que je ne connais toujours pas Nathalie, ni Marc et je n'ai aucune prise en participation à la réussite de leur business. Même si je la leur souhaite vivement. Donc ne vous méprenez pas car mon article est denoué de tout intérêt financier quelconque  😂😂😂

Une fois sur leur page, vous verrez que vous pouvez soutenir Nathalie et Marc en choisissant le don avec ou sans contrepartie (que l'on peut aussi appeler une récompense)  Pour ma part, j'ai choisi avec contrepartie car franchement les cadeaux ça fait toujours plaisir. 
Puis ces contreparties en plus d'être bien nommées étaient vraiment attractives, d'où mon clique sur le bouton "SOUTENIR". 

Apparement le don qu'il soit avec ou sans contrepartie sera déductible de mes impôts, mais je ne suis pas certaine de ce point. Il reste à éclaircir.

Alors j'ai fait ma curieuse

Car du coup, j'ai un peu cherché la différence entre les différents types de soutiens et ils sont au nombre de 5 il y LE DON avec contrepartie, LE DON sans contrepartie, L'INVESTISSEMENT pur en capital, LE PRET et LA CONTRIBUTION à retour financier (en particulier pour la musique). 
Toutes les plateformes de Crowdfundind ne proposent pas toutes les formes de soutien, certaines sont plus spécialisées dans l'un et/ou les autres types de financement ou les cinq.
Je vous conseille le site goodmorningcrowdfundind.com qui recense sous forme d'annuaire les plateformes dédiées.

  • Le DON avec ou sans récompense : inutile d'expliquer je pense ... c'est assez semblable aux dons que l'on connait tous pour les associations caritatives sauf que là en l'occurence c'est pour une entreprise. Le DON n'a pas vraiment de minimum (ni de maximum d'ailleurs), on peut commencer avec 10€ - les petits ruisseaux font de grandes rivières. Les porteurs de projets expliquent à quoi vont servir les euros donnés puis c'est tout. C'est une aide non négligeable à la réussite d'un projet. Le DON peut également financer un projet artistique sur la plateforme proarti.fr (comme les homoalgus dont je parle plus haut).
  • Le PRET : Idem inutile de rentrer dans les détails, les modalités de remboursement sont prévues dès le lancement de la campagne de financement participatif.
  • L'INVESTISSEMENT en capital : On donne certes, mais on devient actionnaire de l'entreprise. Et on détient des parts dans le commerce pendant 5 à 7 ans. A ce stade, les actionnaires sont susceptibles de percevoir des dividendes (en fonction du nombre de parts détenues et si le business dégage de la valeur) Donc comme des chefs d'entreprises, les actionnaires de par leur participation au capital, ont un réel intérêt à épauler le porteur de projet tout au long de cette aventure. A la fin de la période de détention, les investisseurs revendent leurs parts acquises lors de la campagne d’investissement participatif au commerçant lui-même ou à des investisseurs externes. Le montant du rachat sera évalué en fonction de la valeur du commerce. Si le projet s’est avéré fructueux, les actionnaires pourront alors percevoir une plus-value sur leur investissement initial.

J'ai survolé le site "Bulb in Town" afin de trouver des projets avec investissement en capital. 
Hé Hé !!!! A ce stade on ne joue plus dans la même cour car les tickets d'entrée (investissement minimal) peuvent partir de 200 € voir 1000€ pour des entreprises qui recherchent des fonds de 200K€ à 1000K€. La plus part du temps, cet argent servira à financer du matériel très couteux. 


  • LA CONTRIBUTION à retour financier : c'est assez simple tout est prévu au lancement de la campagne. Le montant du retour financier sera calculé en général par la plateforme d'investissement. C'est le mode de fonctionnement des labels participatifs pour la musique, le cinema ... 

Comment choisir une plateforme 

Se pose la question du "sérieux" des plateformes, je n'ai pas de réponse exhaustive à formuler. 
Je sais que Nathalie et Marc, se sont dirigés vers la plateforme BULB IN TOWN ou plus exactement BULB IN MORBIHAN car derrière il y a la Chambre de commerce et d' Industrie ... (comment je le sais ???? Nath en a parlé sur son compte Instagram) 

Pour BULB IN TOWN par exemple, après inscription, le projet doit être pré-approuvé par les équipes de BULB IN TOWN puis par la suite tout un processus de coaching est mis en place afin de maximiser les chances de réussite car si les fonds demandés ne sont pas récoltés dans le délai imparti, le challenge est perdu et les euros rendus aux donateurs.  C'est donc sans risque pour les donateurs. 

Il existe aussi des campagnes de récolte dites "flexibles" où le porteur de projet récoltera les contributions que l'objectif soit atteint ou pas. Ce n'est pas le cas pour Les Mots gourmands. Ils ont choisi de procéder par pallier, le premier à 4000€ puis le second à 6000€.

Les plateformes de financement prélèvent aussi une commission, donc elles ont tout intérêt à ce que la campagne aboutisse. 



Donc je finirai par ces mots .... soutenez le projet de Nathalie et Marc pour leur permettre de réaliser leur rêve et nous offrir un autre lieu sympa à Vannes.


Pour plus de détails :
La page Facebook LES MOTS GOURMANDS
Le compte Instagram de Nathalie @lounath_creations
Et la page dédiée sur BULB IN TOWN - BULB IN MORBIHAN


Et Nathalie c'est aussi une créatrice de jolis bijoux présente sur alittlemarket.com voici un exemple de ses créations 




Et vous, avez vous déjà participé à un projet en crowdfunding ? 
Avez vous déjà monté votre projet ou business grâce au crowdfundind ?

Je serais très intéressée de le savoir ou de connaitre votre expérience.

A bientôt,

Kamishi'
EnregistrerEnregistrer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire